Dépression - Instahelp

Trouble bipolaire – Vivre ente la dépression et la manie

« De la jubilation à la tristesse dévastatrice » – Les personnes soufrant de troubles bipolaires souffrent de sautes d’humeurs extrêmes. Ils passent de l’euphorie à la dépression. C’est pourquoi on qualifie cette maladie de bipolaire. L’état émotionnel évolue au niveau de l’humeur, la motivation et le niveau d’activité. On passe de phases dépressives à des phases maniaques, sans que le malade ne puisse les contrôler. Que se cache-t-il derrière cette maladie psychique ? Comment se sent la personne concernée et que pouvons-nous faire ?

Selon les estimations environ un à trois pourcent de la population en Allemagne est maniaco-dépressif. Un trouble bipolaire peut concerner aussi bien les hommes que les femmes. Alors que cette maladie n’est souvent diagnostiquée qu’assez tard, les premiers symptômes apparaissent vers les 18 ans. Elle suit un cours épisodique et chronique et les changements d’humeur apparaissent indépendamment de la situation de vie. Une dépression maniaque n’apparaît pas de manière soudaine mais se développe de façon insidieuse.

Comment se manifeste un trouble bipolaire ?

Nous sommes tous confrontés de temps en temps à des sautes d’humeur. Il y a des jours avec des plus, des jours avec des moins. Nous ne sommes pas toujours de bonne humeur. Pour un maniaco-dépressif on passe d’un extrême à l’autre. On passe de la manie à la dépression. Si la personne se trouve dans une phase maniaque, elle jubile, est hyperactive, excitée, euphorique. Après cette phase on passe à la dépression. La personne est maussade, apathique et triste. Entre ces deux extrêmes il y a également une phase normale passant souvent inaperçue. Une dépression unipolaire se déroule sans la phase maniaque.

Comment se passe un trouble bipolaire ?

Un maniaco-dépressif va vivre deux épisode différents :

Une phase dépressive (durée d’environ 2 semaines)

Si la personne se trouve dans une phase dépressive, cela se manifeste de la même manière qu’une dépression « normale » ou unipolaire.

  • Morosité
  • Baisse d’intérêt
  • Sentiments de culpabilité
  • Isolement social
  • Troubles du sommeil

Phase maniaque (durée environ 1 semaine)

Durant la phase maniaque, la personne est sans raison d’extrêmement bonne humeur. D’autres signes apparaissent également :

  • Osciller entre la gaieté et l’irritabilité
  • Hyperactivité, agitation et grand besoin de mouvement
  • Mégalomanie
  • Flot de paroles
  • Besoin limité de sommeil
  • Surestimation de soi à l’extrême

Hypomanie (durée environ 4 jours)

Cette phase en cas de trouble bipolaire ressemble à celle de la manie. Les symptômes sont moins importants et durent moins longtemps. Les personnes en souffrent moins et le remarque moins au quotidien. Durant cette phase elles se sentent pleines de vitalité, créatives et efficaces.

Système mixte

On passe de la manie à la dépression. Ceci peut se produire en quelques heures, même s’il peut arriver que les deux états arrivent en même temps. Dans ce système mixte le risque de suicide est extrêmement élevé. Vous trouverez ici une comparaison entre la manie et la dépression :

Différence entre la manie et la dépression

Comment un trouble bipolaire apparaît-il ?

Plusieurs facteurs peuvent être responsables de l’apparition d’un trouble bipolaire :

Influences biologiques

Dans une dépression bipolaire la fonction du métabolisme du cerveau est perturbée. Il y a un déséquilibre entre les médiateurs naturels que sont la dopamine, GABA, Noradrénaline et la sérotonine. De plus dans le cadre de recherches on a pu constater des changements au niveau du système limbique. C’est dans cette partie du cerveau que les émotions seront ressenties et traitées.

Facteurs génétiques et trouble bipolaire.

Une maniaco-dépression ne peut pas en soi être héritée. Cependant, les troubles bipolaires apparaissent 7 fois plus souvent dans la parenté de premier degré. Un descendant direct aura une probabilité de 10% d’être touché par la maladie. Sie les deux parents sont malades, le risque augmente de 40 à 50%.

Influences psycho-sociales.

Il existe quelques facteurs sociaux favorisant l’apparition de la maladie :

  • Deuils
  • Maladies physiques graves
  • Violence sexuelles
  • Stress psycho-social (privé/au travail)

C’est pourquoi le fait de mener sa vie sainement est important afin d’agir également de manière préventive.

Comment est diagnostiqué un trouble bipolaire ?

Une dépression bipolaire est fréquemment diagnostiquée entre 5 et 10 ans après le début de la maladie. Ce qui est important ce ne sont pas les troubles actuels mais l’historique de la maladie. C’est pourqoui on dispose fréquemment de questionnaires structurés. Quand on fait face pour la première fois à un épisode dépressif, on ne peut pas encore dire s’il s’agit d’une dépression simple ou d’un trouble bipolaire. Près de 25% des personnes connaissent dans les 9 ans qui suivent une phase maniaque ou d’hypomanie. Comme les symptômes de la manie peuvent apparaître dans d’autres maladies, il faut pouvoir écarter les causes physiques.

Comment est traité un trouble bipolaire ?

Lorsque quelqu’un est maniaco-dépressif, ceci va le poursuivre toute sa vie. C’est pourquoi il est conseillé de se faire aider. Durant un épisode maniaque il est très compliqué pour le patient de prendre conscience de sa maladie. La voie de la thérapie est souvent très longue. Souvent on utilisera une combinaison entre la thérapie médicamenteuse et la psychothérapie. Il est important de préciser ici que l’on peut reconnaître les signes avant-coureur d’un épisode maniaque ou dépressif. Ceci peut être utilisé afin de prendre des mesures préventives.

Même si un trouble bipolaire vous suivra toute votre vie, il existe des possibilités de rendre cela le plus agréable possible. La psychothérapie, l’échange avec d’autres personnes concernées mais également une thérapie médicamenteuse, tout ceci peut vous aider. Rendez votre vie agréable et reconnaissez que vous ne pouvez arriver à tout faire tout seul.
 

Crédits d’images: (c) iStock.com/AndreyPopov